La longue histoire du savon commence il y a 4500 ans, avec l’invention de l’écriture.
Les Phéniciens puis les Grecs fabriquent une pâte savonneuse désinfectante. Puis, les Gaulois
fabriquent le premier savon appelé « sapo » à partir de cendres, de suif et de graisse.
Au IXe siècle, Marseille saponifie déjà son huile d’olive. C’est en 1791, que la fabrication du savon de
Marseille devient industrielle grâce à Nicolas Leblanc (un Français) qui invente un procédé de
fabrication de soude à partir de sel de mer.
Ensuite, grâce à Eugène Chevreuil et à Ernest Solvay, le savon devient au XIXe siècle un produit de
consommation courante et les huiles de coprah et de palme remplacent peu à peu l’huile d’olive.

C’est entre 1920 et 1930 que les détergents ou tensioactifs de synthèse apparaissent au détriment
du savon.
La suite, vous la connaissez?

Alors qu’aujourd’hui, un large éventail de produits avant encore plus hygiéniques, plus lavant, plus
colorés et plus parfumés existe; le détergent naturel le plus ancien et le plus simple qu’est le savon,
fait son retour.
En effet, son mode de fabrication, d’utilisation et son efficacité n’ont rien à envier aux armes
chimiques. Alors tous à vos savons !

Retour